piscine

Comme une bonne centaine de fois depuis 5 ans, j'ai piscine !! alors vous m'imaginez barbotant dans une eau calme et tranquille, entourée de sportifs enchainant les longueurs... 

Et bien que nenni !! Ce matin, j'ai piscine avec une centaine d'enfants !! Et oui je suis parent accompagnateur agréé pour l'école... Alors voilà comment ça se passe par chez nous :

- pour commencer dans notre école, les enseignants courent après les parents volontaires pour passer l'agrément et accompagner ces chères petites têtes blondes, brunes ou rousses dans le grand bain ... et ça leur prend parfois beaucoup de temps et de talent pour convaincre !

- puis une fois, les "équipes" de parents formés, nous prenons le car avec deux enseignants et leur classe pour rejoindre la piscine où arrivent en même temps que nous deux classes d'une autre école . et oui, parce que dans notre piscine, ce sont 4 classes de niveaux différents qui sont sur le même créneau.

Vient alors le temps savoureux des vestiaires :

Nous nous les partageons tant bien que mal selon les années. Nous nous retrouvons alors , quand ce sont les plus jeunes, avec des enfants qui ne savent pas se déshabiller , qui n'ont pas leur maillot de bain, ou leur serviette éponge; des enfants qui parfois ont un arôme de "j'attendais la douche de la piscine pour me laver" ou des sous vêtements qui ont été portés plusieurs jours d'affilée (il existe aussi sans doute des culottes aquaphobes)... et là, dans un bruit évident (4 classes = une centaine d'enfants dans le meilleur des cas dans un endroit où tout résonne), nous tentons de leur expliquer de bien mettre leurs chaussettes dans leurs chaussures pour les retrouver tout à l'heure, de poser leur serviette sur la porte de leur casier pour s'y emmitoufler dès leur retour, de ne rien laisser traîner par terre .... Puis vient l'heure terrible des cheveux des filles, parfois très longs mais pour lesquels personne n'a prévu un élastique (on sait à quel point c'est pratique une crinière mouillée sur le visage) et pour celles dont les parents l'ont prévu : l'enfilage du bonnet de bain .. Celui en "plastique" qui est une torture à enfiler ,d 'autant plus si dans le pire des cas, la tête blonde, brune ou rousse est habitée...

Puis, on passe par les toilettes et la douche et enfin on arrive dans la piscine.

C'est d'abord la première séance, celle où les enfants passent un test pour connaitre leur niveau et les répartir par groupes. Les enfants de toutes les classes (et donc des deux écoles) sont mélangés et l'enseignant et le parent accompagnateur peuvent tout à fait se retrouver avec un enfant inconnu. Si l'adaptation est en générale immédiate, elle peut s'avérer parfois difficile pour les enfants aquaphobes qui,en plus de leur angoisse de l'eau, doivent aussi faire "confiance à des inconnus" pour les rassurer. 

A partir de la 2éme séance, les enfants se posent devant l'affiche de leur groupe et attendent que leur encadrant vienne les chercher (soit un enseignant, soit un maître nageur) et les parents se répartissent en fonction des besoins.

40 minutes sont passées, c'est l'heure de retourner au vestiaire après avoir réussi à sortir les plus récalcitrants de l'eau. Le passage par la douche est évidemment bruyant et c'est le moment de "déloger les squatteurs" qui pensent qu'ils ont un temps indéfini à passer sous la douche. 

Sauf que !! Sauf que entre la sortie de l'eau et l'entrée dans le bus, il y a vingt minutes. Vingt minutes pour :

- se rincer (non on ne prend pas son shampoing, on n'a pas le temps de se laver !!) ,

- se sécher (autant dire que les coins et les cheveux restent bien humides),

- s'habiller (merci aux parents qui pensent que jeans et autres collants sont faciles à enfiler sur un enfant pas tout à fait sec),

- mettre les chaussures (enfin après avoir retrouvé les chaussettes perdues malgrè la consigne "on range ses chaussettes dans ses chaussures) ,

- lacer les chaussures (bah oui en début de primaire, 80% des enfants ne savent pas faire leur lacet mais les parents non accompagnateurs n'imaginent pas que ces mêmes 80% d'enfants ont besoin d'aide et que clairement on n'a pas le temps !!).

Et dans ce laps de temps, il faut aussi :

- vérifier que Jean n'a pas embarqué dans son sac de piscine le pantalon que cherche désespèrement son ami Pierre,

- expliquer à Maelys et Gertrude, que non, on ne leur séchera pas les cheveux parce qu'en réalité elles sont 30 filles dans le groupe et qu'il n'y a un qu'un séchoir 

- dénicher l'heureux propriétaire de la chaussette retrouvée au fond d'un casier censé être vide

.....

Puis enfin, on est dans le bus. On nous dépose à l'école . Et ouf, cette fois encore, tout s'est bien passé !!

Enfin presque, puisque Isidore vient de s'apercevoir qu'il a oublié son sac bleu (comme les sièges) sous un siège dans le car. Alors on se retourne et ... trop tard, le car est parti !!

Je t'ai fait grâce de la maman qui accompagne dans les vestiaires mais ne s'occupe que de SON enfant , des enfants squatteurs de cabines qui t'obligeraient presque à endosser tes vêtements directement sur ton maillot hyper trempé, de celui qui a oublié son maillot de bain et t'oblige à aller dans la caisse magique en trouver un à sa taille (et après lequel il faudra courir après la séance parce qu'il a mis dans son sac le maillot de la piscine) ....

Non je ne suis pas maso, parce que la piscine, c'est aussi voir des enfants apprivoiser cet élément qu'est l'eau et finir par vraiment s'y amuser , découvrir la fierté dans leur regard quand ils ont vaincu leur peur , les voir progresser et les sentir reconnaissants de cette confiance qu'on les a aidés à trouver...

Alors à l'usage du parent non accompagnateur, pensez seulement pour nous simplifier la vie (et celle de vos enfants surtout) , à leur donner un sac avec les bonnes affaires, à les habiller d'un survêtement facile à enfiler et de chaussures à scratch et tout sera parfait !!